voir totes les chaine du sport

EXPRESSIPTV est actuellement le plus grand fournisseur de chaines IPTV et films VOD francophones et Internationaux sur le marché. plus de 10 000 chaines HD/SD/3D/4K pour tous vous appareils (IPTV sur PC, IPTV tablette, IPTV smartphone, IPTV Smart TV, IPTV MAG, IPTV ENIGMA2, IPTV SPARK …)


De nombreux fans de football ont recours à l’internet protocol television (IPTV) pour regarder des matches sans être abonnés aux chaines de sport. Il leur suffit pour cela d’acquérir un boîtier et de payer un abonnement auprès d’un fournisseur. Sauf que la pratique est illégale, et que l’utilisateur risque une amende salée.
Beaucoup de fans de football ne vont pas rater le match entre Lyon et la Juventus de Turin, comptant pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, mercredi soir. Pour cela, plusieurs solutions existent : se rendre dans un bar, être abonné à RMC Sport ou pour certains, trouver une lien de streaming, souvent de mauvaise qualité et surtout illégal, et enfin, avoir recours à l’IPTV. Sauf que cette pratique est elle aussi illégale, et que les utilisateurs ne le savent pas forcément.
L’IPTV, qu’est-ce que c’est ?
L’internet protocol television, sur lequel s’attarde Le Parisien mardi,  fonctionne grâce à un boitier qu’on trouve facilement dans le commerce ou en ligne pour une trentaine d’euros. Il suffit ensuite de le connecter à sa télévision pour regarder la télé, surfer sur internet ou de regarder de la vidéo à la demande. Jusque-là, pas de problème, tout est légal.
Pourquoi regarder du foot est illégal
Pour les fans de sport, une offre permet de s’abonner à des bouquets de chaine sportive, pour un prix défiant toute concurrence. Pour une trentaine d’euros par an, vous pouvez en effet avoir accès aux grandes chaines sportives françaises. A titre de comparaison, il en coûte au moins 10 euros, par mois cette fois, pour les abonnés SFR, de 19 à 25 euros mensuels pour les autres.
Sauf que les opérateurs qui proposent ce servie n’ont pas le droit de le faire, et qu’ils sont donc dans l’illégalité.
Que risque l’utilisateur ?
Cette pratique réunit tout de même selon les estimations entre 2,5 et 3 millions de Français. Et le souci, c’est que la plupart pensent que parce qu’ils payent, cela rend la chose légale, mais pas du tout. Et le contrevenant risque pas mois de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.
Les chaines sont assez impuissantes. Ce ne sont pas les particuliers qu’elles visent, mais bien les pirates, qui permettent de diffuser ces matchs illégalement. Sauf que l’action judiciaire prend du temps, quand un match de foot ne dure que 90 minutes.
Par Rémi Duchemin