Apple recommande quelques précautions pour nettoyer au mieux son iPhone.
Apple recommande quelques précautions pour nettoyer au mieux son iPhone. – Aamir QURESHI / AFP
Le géant de Cupertino serait en train de commencer à envisager le report du lancement de ses premiers smartphones 5G. A l’origine de ce retard, se trouve évidemment la pandémie actuelle.
Selon le quotidien japonais, Nikkei, Apple serait en train de préparer le terrain à un possible retard de ses premiers iPhone 5G attendus, par habitude, au mois de septembre prochain.
La raison de cette décision serait doublement liée à la pandémie de covid-19. D’une part, le géant américain estime que la demande pour ses produits souffrirait de la crise actuelle, et d’autre part, plus en amont, les plannings de production de ces nouveaux iPhone pourraient être eux aussi remis en question.
Des retards dans le prototypage et la production
En effet, la phase de prototypage avancée, qui devait avoir lieu début mars, demande beaucoup d’itérations et d’interactions avec des modèles fonctionnels.
Or, elle aurait été interrompue par les restrictions sur les voyages imposées par la tentative mondiale de freiner l’expansion de l’épidémie de coronavirus. Les ingénieurs d’Apple n’ont donc pas pu rencontrer les fournisseurs pour finaliser les produits autant qu’ils l’auraient souhaité et dû.
Selon trois sources interrogées par le quotidien économique nippon, des discussions en interne au sein de la firme de Cupertino envisageraient donc le report de plusieurs mois des prochains smartphones.
Si les problèmes proviennent en partie de la chaîne d’approvisionnement, « Apple redoute que la situation actuelle implique une moindre motivation  [de ses utilisateurs, NDLR] pour mettre à jour leurs téléphones, ce qui pourrait aboutir à un accueil assez froid des premiers iPhone 5G », explique une des sources du Nikkei, avant de préciser, « Apple a besoin que le premier iPhone 5G soit un succès. »
Un sursis jusqu’en mai ?
Pour l’heure, la décision ne serait pas encore arrêtée. Les fournisseurs n’ont pas encore été notifiés d’un éventuel retard et certains d’entre eux se verraient même fortement encouragés à tenter de rattraper le temps perdu.
Apple serait en train de surveiller la situation aux Etats-Unis et en Europe, ses deux principaux marchés. Une autre source du journal japonais indiquait que « Apple devrait prendre sa décision aux alentours de mai au plus tard, au vu du contexte mondial ».
« Nous n’avons pas encore baissé les bras », indiquait une autre source de Nikkei, qui semble travailler pour Apple. « Nous faisons notre possible pour régler ce problème. […] La discussion en est encore à ses débuts et le lancement à l’automne n’est pas encore totalement impossible. Mais les iPhone 5G pourraient être repoussés jusqu’en 2021 dans le pire des cas. »
Source : Nikkei